L’ADA : une association à la rescousse des droits des accidentés

Généralement, lors d’un accident de la route, c’est la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) qui doit indemniser les victimes ou leurs proches, à moins que celles-ci aient prévu une assurance privée. Cependant, il peut être compliqué de connaître les rouages et la bureaucratie quand monsieur ou madame tout-le-monde a besoin de faire valoir ses droits.

C’est à la suite d’un accident de la route en 2012 que Mélanie Patenaude et Denis Robert vont fonder l’ADA (Association des Droits des Accidentés) le 29 janvier 2018. La raison ? Éviter que d’autres automobilistes comme eux se heurtent aux fonctionnaires bureaucrates juridiques et du système médical. 
En fait, l’ADA veut aider, orienter, renseigner et supporter la victime d’un accident de la route, sans oublier la personne qui vit un deuil, les proches et/ou l’endeuillé, la famille proche et/ou la personne désignée comme soutien.
La mission
D’abord, l’association pour les droits des accidentés est un organisme sans but lucratif. Elle est une ressource spécialisée dans l’aide et le support aux accidentés de la route, leurs familles et/ou les proches aidants pour la province du Québec. Sa mission première est d’éviter l’isolement par l’accompagnement en tout temps, peu importe les besoins du moment (par exemple le soutien psychologique, physique, émotionnel, informative, référence).
Les objectifs
  • Mettre sur pied diverses activités et outils pour briser l’isolement.
  • Accompagner et offrir aux accidentés, leurs familles et/ou proches aidants, des services d’information, du support, d’orientation et des références.
  • Sensibiliser et informer les accidentés et les proches aidants sur leurs droits et leurs recours.
  • Informer et supporter la famille proche et/ou l’aidant naturel dans les démarches administratives à faire pour l’accidenté inapte ou décédé.
  • Promouvoir un meilleur respect des droits des accidentés, leurs familles et/ou proches aidants.
  • Soutenir et sensibiliser les différents intervenants et organismes collaborant avec l’accidenté.
  • Soutenir les initiatives en matière de préventions des accidents, de l’alcool et de la drogue au volant.
  • Volet de préventions dans tous les lieux où nous serons invité à prendre parole pour informer et conscientiser sur les risques et conséquences.
  • Collaborer et travailler avec diverses instances politiques.
Les valeurs 

Afin de venir en aide aux accidentés de la route, l’ADA mise sur des valeurs humaines telles que la compassion, le soutien, l’humanisme, l’écoute, l’empathie, le respect et l’honnêteté. 
Par ailleurs, l’ADA veut représenter les intérêts et préoccupations des victimes d’accidents de la route, leurs familles et/ou proches aidants auprès des diverses instances gouvernementales afin que leurs droits soient reconnus, respectés et qu’ils aient accès à toutes les ressources nécessaires suite à un accident.
Le mandat

Mme Patenaude et son partenaire ont mis sur pied diverses activités et outils à la disposition des membres pour les aider à traverser cette épreuve. Ils souhaitent également collaborer avec tous les intervenants oeuvrant auprès des accidentés, des familles et/ou proches aidants afin de leur permettre de retrouver un équilibre de vie positif, satisfaisant et valorisant que possible suite à un tel événement. 
L’ADA fera la promotion des droits des accidentés et des proches aidants pour leur apporter le support moral, psychologique ainsi que de favoriser une compensation juste et équitable pour un retour à un équilibre de vie le plus positif, satisfaisant et valorisant que possible.

Entrevue au Québec Matin | Difficulté à l’accès aux médecins soignants

Coordonnés


Pour en savoir davantage, vous pouvez joindre l’ADA sur sa page Facebook ou via son site web. Pour devenir membre (sans frais), il suffit de remplir ce formulaire et de suivre les instructions.

Téléphone : (514) 742-3873
Courriel : association.droits.accidentes@gmail.com

Avez-vous aimé cette publication ?

Conducteur d'autobus professionnel depuis 29 ans, il se passionne pour la généalogie familiale (Les familles Dagenais en Amérique) ainsi que deux (2) autres groupes Facebook qui font sa fierté : DERNIÈRE HEURE et Conducteurs-trices d'autobus du Québec.