Comportements à risque chez les jeunes du secondaire : amélioration de certaines habitudes, mais apparition de nouveaux enjeux

La consommation de drogues, d’alcool et de tabac ainsi que la participation aux jeux de hasard et d’argent sont en diminution chez les jeunes du secondaire au Québec, une tendance qui s’observe depuis plusieurs années.

Publié par CNW Telbec
Montréal le 11 mars 2021

Cependant, de nouveaux enjeux de santé publique se dessinent chez les jeunes : le vapotage et la consommation de boissons sucrées alcoolisées. C’est ce que révèle le rapport 2019 de l’Enquête québécoise sur le tabac, l’alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire (ETADJES), une enquête menée par l’Institut de la statistique du Québec depuis 1998.

Usage des produits du tabac et de l’utilisation de la cigarette électronique au cours des 30 derniers jours, élèves du secondaire, Québec, 1998 à 2019 (Groupe CNW/Institut de la statistique du Québec)

Baisse de la consommation de produits du tabac et hausse du vapotage

La proportion d’élèves ayant fait l’usage d’au moins un produit du tabac s’établit à 9 % en 2019, alors qu’elle était de 12 % en 2013 et de 33 % lors de la première édition de l’enquête en 1998. Le vapotage, quant à lui, connaît un gain de popularité : la proportion de vapoteurs au secondaire est passée de 4 % en 2013 à 21 % en 2019. Cette proportion monte à 35 % pour les élèves de la 5e secondaire.

Diminution de la consommation d’alcool dans l’ensemble, mais hausse de la consommation à risque

En 2019, 53 % des élèves du secondaire ont consommé de l’alcool au cours des 12 mois précédant l’enquête. Il s’agit d’une baisse par rapport à 2013 alors que le pourcentage était de 57 %. Plus de la moitié de ces consommateurs (56 %) ont ingéré des boissons sucrées fortement alcoolisées pendant cette période.

Par contre, la consommation excessive et répétitive d’alcool a augmenté. Elle se situe à 11 % en 2019 contre 9 % en 2013.

Diminution de la consommation de drogues

En 2019, 18 % des jeunes du secondaire ont consommé de la drogue au cours des 12 mois précédant l’enquête (24 % en 2013).

Le cannabis, substance la plus consommée après l’alcool, a connu une baisse de popularité au cours des dernières années. Près de 17 % des jeunes ont dit en avoir consommé au cours des 12 derniers mois en 2019 (23 % en 2013). Moins de 5 % des jeunes ont dit avoir consommé d’autres drogues ou des médicaments non prescrits pour avoir un effet similaire à celui d’une drogue.

Perte de popularité pour les jeux de hasard et d’argent, à l’exception des jeux en ligne

En 2019, environ 21 % des jeunes du secondaire ont participé à au moins une forme de jeu de hasard et d’argent au cours de l’année précédant l’enquête (25 % en 2013). On note toutefois une hausse de la participation à ces jeux en ligne : 8 % en 2019 par rapport à 6 % en 2013.

L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

Source : Institut de la statistique du Québec

Source de l’image-couverture : passeport-santé

Avez-vous aimé cette publication ?

Conducteur d'autobus professionnel depuis 29 ans, il se passionne pour la généalogie familiale (Les familles Dagenais en Amérique) ainsi que deux (2) autres groupes Facebook qui font sa fierté : DERNIÈRE HEURE et Conducteurs-trices d'autobus du Québec.